AVALON FANTASY FORUM

AVALON FANTASY FORUM

AVALON est un forum de discussion dédié aux différents Univers de la fantasy, science-fiction, mythologie, sous toutes leurs formes d'expression.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Traducteur
AVALON


Avalon Fantasy Forum

Faites également la promotion de votre Page

Derniers sujets
» LDVELH - Les livres dont vous êtes le héros
Lun 13 Avr - 7:46 par paulux

» Créspuscule déchaîné, de Paul Blanchot
Mar 24 Fév - 14:55 par paulux

» Nick Kyme Dan Abnett, Imperium Secundus et Vulkan est Vivant
Ven 19 Sep - 17:07 par Admin

» Mélanie Stone et la cité maudite
Mer 20 Aoû - 21:40 par mariannelisika

» FAËRIE
Mer 6 Aoû - 14:28 par psysco

» Deathwatch de Steve Parker
Ven 1 Aoû - 20:49 par Admin

» Übel Blatt de Etorouji Shiono
Ven 20 Juin - 21:32 par Admin

» ARAWN DE RONAN LE BRETON
Ven 20 Juin - 21:28 par Admin

» GODZILLA 2014
Lun 2 Juin - 20:51 par Laurent Marv

» Votre critique de Le Seigneur de l'arc d'argent de David Gemmell
Lun 2 Juin - 20:47 par Laurent Marv

» TERRA FORMARS de YU SASUGA
Mer 21 Mai - 16:58 par Admin

» "Félon" de Aaron Dembski-Bowden, Cycle Horus Heresy
Jeu 1 Mai - 9:11 par Admin

» Captain America : The Winter Soldier
Sam 19 Avr - 7:13 par Admin

» La Voie du Dragon de Daniel ABRAHAM/HANOVER
Ven 18 Avr - 22:58 par Laurent Marv

» Les Mensonges de Locke Lamora
Jeu 17 Avr - 23:09 par Admin

» La Voie de la Colère
Jeu 17 Avr - 23:02 par Admin

» Le Dernier Rayon du Soleil
Jeu 17 Avr - 22:55 par Admin

» Stonehenge
Jeu 17 Avr - 22:47 par Admin

» L'ange Exterminatus : La chair et le fer de Graham McNEILL / The Horus Heresy, tome 22
Lun 14 Avr - 15:21 par psysco

» Fiche de Dark Moon
Mer 26 Fév - 11:36 par Admin

» ARTHUR PENDRAGON
Jeu 20 Fév - 8:59 par Admin

» Mabinogion, Les Chroniques Gaéliques
Jeu 20 Fév - 8:56 par Admin

» Citations
Jeu 20 Fév - 8:20 par Admin

» DRACULA
Jeu 20 Fév - 8:10 par Admin

» Fiche de The City de Stella Gemmell
Jeu 20 Fév - 8:03 par Admin

» STARS WARS : ACTUALITES ET NEWS
Mer 19 Fév - 11:38 par Admin

» Les Gardiens de la Galaxie : LA bande-annonce
Mer 19 Fév - 11:27 par Admin

» "Détruire Carthage" de David Gibbins
Lun 17 Fév - 23:03 par Admin

» Qui a peur de la mort ? de Nnedi OKORAFOR
Sam 15 Fév - 14:46 par Laurent Marv

» ACTUALITES
Sam 8 Fév - 13:31 par Admin

» Entretien avec ALEXE / Lancelot du 23/03/2013
Jeu 6 Fév - 21:49 par Admin

» Entretien avec William Thorval 01 juillet 2013
Jeu 6 Fév - 21:46 par Admin

» Entretien avec Jacques Martel 03 Juin 2013
Jeu 6 Fév - 21:40 par Admin

» Entretien avec Scott Oden / Interview to Scott Oden du 06 Mai 2013
Jeu 6 Fév - 21:36 par Admin

» ELFES DE JEAN-LUC ISTIN
Mar 4 Fév - 17:44 par Admin

» LE CREPUSCULE DES DIEUX
Mar 4 Fév - 17:37 par Admin

» Cœur d'Acier / Steelheart de Brandon Sanderson
Lun 3 Fév - 20:32 par Laurent Marv

» Fiche de Légende
Sam 1 Fév - 18:43 par Laurent Marv

» Le faiseur de tempêtes, par Tia Belen
Ven 24 Jan - 21:24 par Tia Belen

» La Rune du loup / Wolfsangel de M.D. LACHLAN
Jeu 23 Jan - 18:34 par Laurent Marv

» JEU DE BULLES V
Lun 20 Jan - 13:18 par Admin

» Votre critique de Le roi sur le seuil de David Gemmell
Lun 20 Jan - 9:59 par Laurent Marv

» Thor : Le Monde des ténèbres
Jeu 9 Jan - 15:26 par LIONDACIER

» Au-delà de la rivière Noire / Beyond the black River de Robert E. HOWARD
Lun 6 Jan - 12:07 par Laurent Marv

» Black Sails
Sam 4 Jan - 17:18 par Admin

» VIKINGS de Michael Hirst
Sam 4 Jan - 17:16 par Admin

» LE SANG QUE L'ON VERSE de Yann DE SAINT-RAT
Sam 4 Jan - 0:30 par Laurent Marv

» PRIX 2013, RED COUNTRY DE JOE ABERCROMBIE
Ven 3 Jan - 22:20 par Admin

» PRIX 2013, MALICE DE JOHN GWYNNE
Ven 3 Jan - 22:16 par Admin

» PRIX 2013, THE BLINDING KNIFE DE BRENT WEEKS
Ven 3 Jan - 22:14 par Admin

» DAVID GEMMELL AWARDS
Ven 3 Jan - 22:08 par Admin

» JEU DE BULLES IV
Ven 3 Jan - 22:06 par Admin

» JEU DE BULLES III
Ven 3 Jan - 22:05 par Admin

» JEU DE BULLES II
Ven 3 Jan - 22:02 par Admin

» JEU DE BULLES I
Ven 3 Jan - 21:58 par Admin

» CONAN : LES PASTICHES
Ven 3 Jan - 14:09 par Laurent Marv

» THE PAGAN LORD
Ven 3 Jan - 14:04 par Laurent Marv

» The Wolverine
Jeu 2 Jan - 23:13 par SINDERIA

» LES CHRONIQUES DE NIGHTSHADE de Stan NICHOLLS
Jeu 2 Jan - 19:17 par Admin

» LA LEGENDE DE CUCHULAIN
Mer 1 Jan - 12:47 par Admin

» VOTRE PODIUM "SÉRIE FANTASY" DE L’ANNÉE 2013 !
Mer 1 Jan - 12:37 par Admin

» VOTRE PODIUM "FILM FANTASY" DE L’ANNÉE 2013 !
Mer 1 Jan - 12:36 par Admin

» VOTRE PODIUM "BD FANTASY" DE L’ANNÉE 2013 !
Mer 1 Jan - 12:32 par Admin

» VOTRE PODIUM "ROMAN FANTASY " DE L’ANNÉE 2013 !
Mer 1 Jan - 12:31 par Admin

» Votre critique de Les épées du jour et de la nuit de David Gemmell
Lun 30 Déc - 14:50 par Admin

» Votre critique de Les guerriers de l'hiver de David Gemmell
Lun 30 Déc - 8:24 par LIONDACIER

» Le Brasier de Justice de A-H Japp
Ven 20 Déc - 10:08 par LIONDACIER

» ARROW saison 2
Jeu 19 Déc - 21:22 par Admin

» Fiche de Renégats / Knights of Dark Renown
Jeu 19 Déc - 21:11 par Admin

» ACTUALITES
Jeu 19 Déc - 21:08 par Admin

» Le Hobbit : la Désolation de Smaug, de Peter Jackson
Jeu 19 Déc - 10:06 par LIONDACIER

» QUESTIONS OUVERTES : David Gemmell
Jeu 19 Déc - 9:54 par LIONDACIER

» Liondacier de Léonard Dacier
Jeu 19 Déc - 9:48 par LIONDACIER

» World War Z
Mar 17 Déc - 18:59 par Laurent Marv

» MARTYRS, LIVRE I de Olivier PERU
Mer 4 Déc - 18:32 par Admin

» MINAS TAURUS
Lun 2 Déc - 16:48 par Laurent Marv

» SIGNUS DAEMONICUS de James SWALLOW
Sam 30 Nov - 13:26 par Admin

» LES AIGLES DE ROME, de Enrico Marini
Mar 26 Nov - 22:42 par Laurent Marv

» SONDAGE , NOUVELLE DÉNOMINATION DU FORUM
Mar 19 Nov - 7:04 par scott59400

» CHIENNE DE GARDE , UN RECIT DE FARMACE RHAIDEN
Lun 28 Oct - 22:31 par Admin

» LA CHUTE DES THANES TOME 3 de Brian RUCKLEY
Sam 26 Oct - 22:50 par Laurent Marv

» LES PRIMARQUES de Graham McNeill, Nick Kyme, Gav Thorpe, Rob Sanders
Mar 22 Oct - 10:28 par Admin

» LA LEGION DES DAMNES de Rob SANDERS
Jeu 3 Oct - 20:32 par Admin

» Servir froid de Joe ABERCROMBIE
Mar 24 Sep - 6:11 par Laurent Marv

» LE DERNIER DES FRANCS de Michel PAGEL
Dim 22 Sep - 22:26 par Laurent Marv

» RENEGAT TOME I de Cameron MILES
Mer 18 Sep - 22:17 par Laurent Marv

» LEGENDS - STORIES IN HONOUR OF DAVID GEMMELL
Lun 16 Sep - 14:13 par Admin

» Fiche de Waylander
Lun 16 Sep - 13:58 par Admin

» ENTRETIEN AVEC RONAN LE BRETON (11 septembre 2013)
Lun 16 Sep - 13:42 par Admin

» DERNIERE QUERELLE, TOME III de Joe ABERCROMBIE
Lun 2 Sep - 13:04 par Laurent Marv


Partagez | 
 

 Votre critique de Le roi sur le seuil de David Gemmell

Aller en bas 

Votre avis sur Le roi sur le seuil !
1 Chef d’oeuvre
40%
 40% [ 2 ]
2 Excellent
20%
 20% [ 1 ]
3 Très Bon
40%
 40% [ 2 ]
4 Bon
0%
 0% [ 0 ]
5 Satisfaisant
0%
 0% [ 0 ]
6 Quelconque
0%
 0% [ 0 ]
7 Médiocre
0%
 0% [ 0 ]
8 Très Mauvais
0%
 0% [ 0 ]
9 Exécrable
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Messages : 698
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 40
Localisation : GIRONDE

MessageSujet: Votre critique de Le roi sur le seuil de David Gemmell    Mar 5 Fév - 22:15


Le débat est lancé !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalonfantasyforum.bbfr.net
Farmace



Messages : 3
Date d'inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Votre critique de Le roi sur le seuil de David Gemmell    Lun 22 Avr - 21:36

Lorsque l’on m’a demandé de rédiger la critique d’un Gemmell j’ai été ravi car c’est l’un de mes auteurs favoris, puis j’ai été inquiet, en apprenant de quel Gemmell il s’agissait. En effet, Le Roi sur le Seuil est une lecture qui remonte pour moi à pratiquement dix années, et j’ai bien peur d’être loin de m’en rappeler par cœur. Aussi, si d’aventure quelqu’un se rappelant d’autres détails estime que j’ai négligé un aspect important, qu’il n’hésite pas à me le signaler (quoique, il semble étrange de demander une critique de critique, même si c’est amusant mais hors de propos).
Ainsi donc, nous voici sur les terres de Drenaï, pays de Druss la légende, de la fabuleuse forteresse de Dros Delnoch, du pays qui seul su résister aux innombrables hordes Nadirs (sortes de huns pour les néophytes). Une terre où les légendes déjà nombreuses ne demandent qu’à s’écrire encore, ce qui arrive alors que Tenaka Khan, un guerrier d’un ancien corps de soldat d’élite nommé le Dragon, nous apparait. Mettons nous en contexte : l’empereur Ceska a dissout ledit corps d’élite voici des années, lui préféré les Unis, sortes de monstres hybrides réalisés de façon pour le moins mystérieuse, mélange dégénéré d’humains et d’animaux. Ces monstres aussi bêtes que puissants constituent sa nouvelle élite, et les hommes du Dragon, constatant que leur empereur se comporte en tyran décident de se reformer pour l’affronter. Une lutte sans espoir à laquelle Tenaka n’a pas voulu participer. A raison semble-t-il, car ses anciens compagnons furent massacrés. Mais qui est Tanaka ? Descendant d’Ulric, ancien empereur nadir, et Regnak, grand noble célèbre qui s’opposa jadis à Ulric, le métisse n’est chez lui nulle part, appartenant à la fois aux deux peuples et à aucun.
Impossible de raconter toute l’histoire, trop vaste et pleine de personnages, sans gâcher le plaisir du lecteur futur, ou encore sans digresser sur les mille évènements, alors allons au fait. Tenaka est poussé par le remord de n’avoir pas aidé ses compagnons, et plus que jamais, désire aller prendre la tête du tyran. Au fur et à mesure de son avancée, il va rencontrer des personnages aussi hauts en couleur que lui. Et pour cause : les deux plus marquant d’entre eux sont d’anciens camarades du corps d’élite du Dragon. Ananaïs (à ceux qui trouvent ce nom… particulier, je serais bien en peine de vous contredire), qui fut défiguré atrocement par un Uni, et Decado, le Tueur Glacé, qui s’était tourné vers une vie de prêtre, las des massacres. Rapidement, le plan, si simple, gagne en complexité, car les évènements se précisent, et c’est peu à peu une armée qui se met en place. Decado, poussé par les membres de son temple à reformer Les Trente, ordre de prêtres guerriers destinés à s’engager dans une guerre à mort avec ce qui leur semble servir les intérêts du Mal, (je vous laisse deviner leur nombre). Ananaïs hérite du rôle de général, organisant la défense de l’armée de volontaires prêts à défier le tyran et ses monstres, le temps que Tenaka, qui s’est amouraché d’une jeune femme, expérience ratée de Unie (elle est en effet partiellement panthère), part vers les steppes nadires afin de rechercher des cavaliers prêts à le suivre. Les évènements, je les arrête ici. Le plaisir d’un livre est de le découvrir soi-même avant tout.
Alors que dire ?
En premier lieu, ceux qui aiment Gemmell regretteront (ou pas) un certain classicisme dans la façon de traiter l’histoire. Il est un peu caricatural de se retrouver face à un grand méchant avec une force supérieure en nombre partiellement inhumaine, et le thème du héros se révélant être un leader né, à la fois dieu du combat, charismatique et séduisant, mais torturé par un passé, des origines, et des mauvaises décisions, a un arrière-goût de déjà vu qui empêchera le lecteur expérimenté d’être transcendé par sa présence. Je ne peux parler qu’à titre personnel, mais j’ai trouvé le personnage de Decado infiniment plus intéressant. Autre point que je n’hésiterais pas à qualifier de « point faible » : les répétitions scéniques. Combien de fois assiste-t-on à des scènes de feu de camp où un nouveau personnage apparait ? A mon sens, assez souvent pour qu’on finisse par le remarquer, donc à mon sens, trop.
Les qualités « Gemmelliennes » sont également présentes, et ici repose tout le sauvetage du livre. D’une part, la plume de l’auteur est un point fort permanent. Brut, direct, massif, le style littéraire de l’auteur est entrainant et réussi à aller au fond des choses tout y allant franco, et cela constitue la garantie de ne pas s’ennuyer. De même que l’on n’apprécie pas toutes les chansons d’un groupe de bon vieux Hard-Rock, il est difficile de s’ennuyer à un concert dudit groupe. Et dans le cas présent, Gemmell est un guitariste efficace. Les scènes de batailles s’emparent de nous avec brio et immédiateté, et son remarquablement bien décrites ; de même, les décors sont eux aussi racontés avec précision, sans jamais tomber dans l’excès de détail, ce qui nous garantit des scènes visuelles, pour ne pas dire cinématographiques. Même remarque pour les héros, qui d’une manière générale, sont assez riches pour être au minimum intéressants, et assez actifs pour ne jamais nous rendre impatient de tourner les pages.
Car en conclusion, là est tout le nœud de l’affaire : Le Roi sur le Seuil est un livre qu’on ne peut certainement pas qualifier de mauvais ou d’ennuyeux, mais il n’a rien de révolutionnaire. Un scénario somme toute classique (les mauvaises langues plus acerbes diraient « banal ») et un héros du même acabit, peinent à nous convaincre que cette histoire peut-être passionnante, sans pour autant la gâcher, car l’action omniprésente et l’attachement que l’auteur met à nous présenter les sentiments souvent brûlants de ses personnages, suffisent à nous donner envie de connaître la fin. On peut le dire, Le Roi sur le Seuil n’est pas le meilleur Gemmell : loin d’avoir un héros aussi exceptionnel que Druss, Regnak, Tarentio ou Parménion, loin d’avoir une histoire aussi prenante que celle de Légende, Druss la Légende, Dark Moon, ou le Lion de Macédoine, le lecteur affamé d’action et de bataille se plaira à lire un Gemmell somme toute efficace sans être brillant. De même, l’initié Gemmellien aura sans doute l’impression d’être allé à son restaurant favoris, de ne pas avoir la meilleure soirée de sa vie, mais sera malgré tout empli du confortable sentiment d’être arrivé à satiété. Le lecteur ne franchira pas la porte de la grande Fantasy avec ce livre, mais sans nul doute, il sera sur son seuil.


(D'avance pardonnez les fautes de grammaire, je n'ai pas eu le temps de me relire, et je m'y attelle dès demain).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LIONDACIER



Messages : 8
Date d'inscription : 19/12/2013

MessageSujet: Re: Votre critique de Le roi sur le seuil de David Gemmell    Mer 8 Jan - 6:44

Pour ma part, je viens de le relire une 2ème fois et le sentiment d'avoir lu une nouvelle histoire est assez frappante.
Cela reste effectivement dans la lignée de la saga Drenai, il manque aussi effectivement quelques petites touches, genre approfondir certaines scènes de batailles ou combats, l'impression qu'il voulait en finir au plus vite avec le bouquin et que Tenaka Khan débarque pour finir l'histoire...je regrette également que le coté animal de Renya n'ait pas été plus développé...Mais au final ca se lit bien et on a hâte de connaitre la fin de l'histoire.
Je relève quand même certaines scènes d'un humour un peu scabreux que j'adore mais qui sont malheureusement fort rares...
Sinon cela reste un des meilleurs romans de DG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Marv
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : GIRONDE

MessageSujet: Critique du roi sur le seuil de David Gemmell   Lun 20 Jan - 9:59

Je suis loin d'être aussi catégorique pour le coup que Farmace, le roi sur le seuil est d'ailleurs l'un de mes Gemmell préféré.
Chose n'est pas coutume en effet, David Gemmell choisit de tisser son récit autour de trois héros (un peu dans l'idée du diptyque sur la reine faucon ou du cycle sur la guerre de Troie).
Dans cette idée donc, l'histoire évolue selon les points de vue de Tenaka Khan "Danse-Lames", Decado "le tueur glacé" et Ananaïs " le Guerrier Doré".
Certes on pourra regretter un développement un peu inégal entre ces personnages, encore plus marqués encore pour certains personnages secondaires intéressants et sous-exploités tel que Renya (une "Uni" mi-femme -mi-panthère), Scaler "le jeune comte de bronze" en fuite et enfin Païen le roi d'un lointain peuple Noir épris de vengeance envers Ceska.

D'un côté donc nous avons donc un Empereur Drenai complètement fou à la tête d'une armée d'Uni (muté mi-homme/ mi-bête) et de ses Dark Templar, et de l'autre le descendant d'Ulric aux yeux violets, le descendant d'Olek Skilganon à la tête de l'ordre des Trente et plus grand guerrier de son époque, un vétéran de l’ordre du Dragon et ancien gladiateur défiguré (mixte d'un "Angel" de Waylander et d'un Druss de la légende de marche mort).
Le roi sur seuil est en quelque sorte un cross over improbable des héros de l'univers Drenaie, un peu à la manière des épées du jour et de la nuit, où plusieurs sous intrigues se mêlent autour d'un arc narratif, qui s'il n'a rien d'innovant, est finement mené et ce bien qu'il donne une impression de redite par moments (cf le siège en bataille finale, marque de fabrique de DG).
Ce qu'il manque au Roi sur le seuil c'est surtout un développement un peu plus long d'une centaine de pages autour de certaines intrigues secondaires et tertiaires, mais rien de bien fâcheux.
La grande qualité du roman réside en partie dans l'inversion des rôles héroïques entre les trois personnages principaux et la maestria de Gemmell dans son orchestration, à ce titre l'évolution de Tenaka est particulièrement spectaculaire.
Le roi sur le seuil est selon moi l'un des meilleurs du cycle Drenai, et s'il n'est peut-être pas le plus abouti sur la forme, sur le fond il est certainement l'un des plus exaltants offrant de belles séquences de joutes verbales et des scènes de bataille épiques et désespéré. C'est une histoire qui s’écrit dans le sang des héros, une histoire qui fait une nouvelle fois la part belle à l’héroïsme, une histoire qui fait chevaucher une nouvelle fois le martyr dans l'ombre du héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre critique de Le roi sur le seuil de David Gemmell    

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre critique de Le roi sur le seuil de David Gemmell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Roi sur le Seuil, David Gemmell (15/20)
» L'Echo du Grand Chant : donnez votre avis !
» Gemmell David - Waylander - Cycle de Drenaï
» Légende : les différentes éditions
» Prospero brûle , votre avis /ATTENTION SPOILER \

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AVALON FANTASY FORUM :: ROMANS :: LITTÉRATURE PAR GENRE :: ROMANS FANTASY ET HEROIC-FANTASY :: David et Stella GEMMELL :: LES ROMANS ISOLES ET LES CYCLES :: LE CYCLE DE DRENAI :: Le Roi sur le seuil 1985-
Sauter vers: